New-York City en 48h, challenge accepted !

 

Je viens de Bordeaux surnommé La Belle Endormie, et je fais un week-end dans La ville qui ne dort jamais autant dire que y’a un monde entre les 2 !

Comme j’ai aimé cette ville !

J’vais te raconter un peu le planning du week-end ! C’est Victoire qui m’a guidé tout le long ! Elle connaissait un peu la ville, et moi première fois que j’y mettais les pieds ! Faut suivre le rythme, mais elle a tellement assuré.. Vois plutôt… (Enfin, avec tout ce que j’ai posté sur instagram, tu dois déjà savoir pas mal de chose quand même !)

Je te présente Victoire :

Vendredi 21 septembre

Après une nuit dans le bus, passer la douane américaine, on pose nos valises vers 8h30 à l’hôtel.

J’ai dû dormir 4h à tout casser dans ce bus, mais j’suis tellement contente d’être dans cette ville, qu’on part direct pour se plonger dans le vif du sujet ! 15 petites minutes de marche plus tard, on arrive à Times Square.

On en parle ? C’est pas too much un peu là ? Non, je crois que pour les US, leur credo c’est « Toujours plus, et c’est jamais assez« . J’avoue. J’ai halluciné, et j’ai aimé.

Il est 9h et cette ville grouille de monde, de bruits, de couleurs ! J’te mens pas ça réveille direct !

Comme tu le vois, le vendredi on n’a pas eu un temps de fou, mais bon, il n’a pas plu et il faisait bon ! Donc c’était vraiment agréable ! Mais moins photogénique !

En partant de Times Square, on a décidé d’acheter aussi un ticket pour un truc le soir… (Pas de spoil, soit patient). Et un autre ticket pour un truc le samedi soir… (T’as vu comme j’installe le suspense !) Aller, je suis mignonne je te dis un indice sur le 2ème ticket !

 

On choppe un Uber (mon dieu ma vie cette appli on dirait) et on part bruncher dans Brooklyn (et ça en jette non ? Viens on brunch dans Brooklyn et après on va magasiner à Soho et voir les second hand shops à Greenwich! Ha j’adore ! C’est le cliché par excellence ! Bon après on a pas fait les boutiques ce jour là, pis les districts sont loin mais tu vois l’idée).

A Brooklyn, Victoire nous a déniché un petit café tellement chou pour Bruncher : Le Iris Café. Et là, commence le marathon de bouffe. On a commandé en oubliant que les US c’était l’excès. Alors on a pris genre, plusieurs trucs, heureusement, à part les avo toast, tout était à partager… Sinon on serait morte étouffées… C’était tellement bon !

 

Bon tu t’imagines bien qu’il faut une balade digestive après ça. Une GRANDE balade digestive ! (Tu veux savoir ? De 9h le vendredi à 12h le dimanche on a fait 43 km, plus d’un marathon, donc on en a vu des choses !).

On a évidemment commencé avec Brooklyn, c’est tout mimz, tout joli et coloré.

 

Ensuite on est allé près de l’eau histoire d’avoir une belle vue sur Manhattan ! Et c’est tellement irréel d’être là. Tu sais, New York, tu la vois tellement dans les films que quand t’es dedans et que tu reconnais les endroits, tu réalises pas. T’irais à Hogwarts ça serait pareil tu vois !

Alors j’avoue j’ai bugué sur cette vue. Déjà parce que c’est magnifique. Et ensuite parce que j’imagine notre petit King Kong, ou Spider-man ou Carrie Bradshaw !

 

Et j’ai aussi rencontré ma nouvelle pote Liberty. Elle est timide, elle reste loin ! Mais elle a tellement d’histoire à raconter que j’suis restée à la regarder un peu. Elle est belle, même de loin, cette Liberty !

 

 

Bon par contre, JJ on bouge parce que t’as que 48h dans la ville ! Alors move your ass et go !

Direction : Brooklyn Bridge ! Et là mon cher, tu vas te rendre compte de la population de touristes à New York ! Tous condensés sur ce pauvre pont qui n’a rien demandé. Mais faut dire qu’il est très photogénique et que les couleurs du pont avec les nuages, moi, j’aime bien.

 

Ok, je te mets une photo prise du bas en regardant que le haut, parce que bon, déjà les gens, y’a des droits à l’image. Puis c’est plus joli sans personne. Pis c’est mon blog alors nique. (Quelle gamine capricieuse je suis, alors que t’as rien dit)

 

Après avoir traversé ce joli pont, direction Chinatown et Little Italy ! Bon autant dans le premier tu te sens en Chine (probablement, j’y suis jamais allée…) autant dans Little Italy, j’me sentais pas là bas ! C’est vraiment très US comme ambiance ! (Mais tu vas me dire c’est normal !) Après j’avoue, Napoli peut avoir des aspects un peu comme ça, y’a un petit air ! (C’est la seule ville d’Italie que j’ai fait, alors bon, c’est mon seul point de comparaison)

 

Mais tu vois, le bâtiment aux couleurs de la Pizza Margarita, c’est un peu gros non ? (Je sais que ce sont les couleurs du drapeau italien… Mais tu crois pourquoi que la Margarita elle est rouge, verte et blanche…. Mmmmmh, ça y est le cerveau connecte… Tu comprends vite, mais faut expliquer longtemps mon chat !)

On remonte petit à petit à l’hôtel où faut qu’on fasse le check-in vers 17h, puis on a notre petit truc de prévu ce soir, donc faut qu’on décolle de l’hôtel vers 19h30.

On continue à pied en se baladant. Faut bien lever la tête dans cette ville. Devant toi, c’est fou ! Les gens avec leurs style totalement hétéroclite, cette ville totalement cosmopolite, ce monde, ça grouille, mais c’est léger dans le sens où à aucun moment tu te sens menacé ou quoi, t’es juste là pour profiter ! Et puis, au dessus c’est la folie ! Ça n’en fini jamais dans la hauteur ! Et les bâtiments sont tellement proches les uns des autres !

 

On arrive à l’hôtel, check-in, et on se prépare pour la soirée.

Vu qu’on est à 15 minutes de Times Square, il faut refaire un stop pour voir la place de nuit : Bah c’est encore plus grandiose. Dans la nuit les écrans ressortent encore plus, c’est encore plus plein de couleurs, encore plus plein de monde et de vie !

 

Le temps de faire des photos, capturer cette folie et on repart !

Et puis direction : Chicago ! Victoire a eu de grandes idées : première nuit à NYC et on va voir Chicago the Musical, pour profitez de l’expérience à fond ! C’était la première fois que je voyais un musical comme ça. Et c’est tellement cool ! Les chanteurs, les musiciens, les chansons, les danses, l’humour, les lumières, la mise en scène, le public. Tout. Tout était beau enfaite (sauf peut être la fille à coté de moi qui a ri et applaudi au moment de la … SPOILER ALERT… pendaison d’un des personnages… Peut être que ça c’était un peu moins beau..). Je n’ai malheureusement pas de photos à te montrer et il va falloir que tu me crois sur parole… Mais depuis le temps tu sais le faire ça !

En sortant de là, on s’est dit qu’on allait trouvé un petit rooftop sympa !

On nous avait conseiller de tester le Arlo ! Nous on est disciplinées, on y est allées ! Et effectivement… La vue sur l’Empire State Building, le concert live, l’ambiance. C’était plutôt sympa !

 

Tu as remarqué qu’on a mangé (certes beaucoup mais) qu’une seule fois dans la journée ? Du coup, nos cerveaux alcoolisés nous on fait craquer pour un Hot Dog et Bretzel pris dans un vendeur de rue ! J’adore le concept. N’importe quelle heure, n’importe quelle rue, des restos, des vendeurs de bouffes dans la street. C’est tellement pratique !

Ce fut une journée très chargée ! Et avec le peu d’heures de sommeil dans le bus et le retour à l’hôtel, le glissage dans le lit a fait un bien fou ! Une nuit d’environ 5h nous attend avec impatience ! Et on a toutes les 2 hâte d’être au lendemain pour continuer à voir la ville !

 

Samedi 22 septembre

Aujourd’hui, gros programme ! Et encore plus gros pour Victoire ! Qui elle s’envole 30 minutes au dessus de Manhattan en hélico ! (Item de Bucket list de Vic : FAIT). On attrape un rapide petit déjeuner take away à l’hôtel et on file ! Le rêve n’attend pas les gars !

J’avais aussi un truc à faire ce matin là, beaucoup moins fun mais important : une vidéo pour les cours (qui compte pour 20% de ma note finale… Donc assez important).

Mais même sans mon guide, je continue à voir la ville ! Et je filme dès que je trouve un coin un peu calme ! J’ai commencé par marcher sur la High Line. Petite promenade de verdure dans NY, c’est assez agréable ! Et surtout il est 9h du matin. Le monde n’est pas encore totalement levé, et c’est un peu plus calme. Et ma fois, c’est assez plaisant !

 

La vue est belle en prime !

 

Je continue à me balader, je passe par Greenwich et j’ai bien kiffé ce quartier !

Les immeubles sont un peu moins haut, et l’ambiance plus chill que dans le centre. Pis avec ce temps, tout est agréable !

 

Et je ne marche pas au hasard, vu que je vais à un endroit qui montre la blessure de New York, et aussi sa force.

Tu connais cette tour ? C’est celle qui montre que le monde n’a pas eu peur et n’a pas arrêté de vivre après le 11 septembre 2001.

La Freedom Tower.

 

Je retrouve Vic là bas, pour qu’elle me raconte la folie de l’hélicoptère ! Elle a été cool, elle veut bien partager ça avec toi…

 

Ca a l’air d’être un truc à faire une fois dans sa vie. J’pense qu’elle va en parler le sourire aux lèvres assez longtemps !

 

On continue la visite de la ville. On va à Ground Zero. Oui, le 21 septembre au matin, c’est un peu moins fun comme planning.

 

Et tu sais, j’veux pas casser l’ambiance. Mais tu t’en souviens toi ?

Parce que Victoire était trop jeune pour s’en souvenir.

Mais j’avais 7 ans. Et j’me souviens de ce jour.

Je suis rentrée chez mon voisin, boire un thé à la menthe. Et à la télévision, l’impact de l’avion dans la tour tournait en boucle. Sur toutes les chaînes. Et on m’a dit : « Tu sais c’est aux Etats-Unis Léa, ce n’est pas un film ». C’est pour ça que tout le monde pleure ? Et les Etats-Unis c’est là où tes parents étaient la semaine avant les attentats. C’est surement aussi un peu pour ça que je m’en souviens. Parce que même si mes parents étaient littéralement à l’autre bout des US, je savais que c’était le même pays. Ce pays magnifique dont ils m’avaient parlé, où les gens étaient gentils, un peu trop dans la démesure, mais où tu trouves un oasis dans le désert, des pingouins dans les hôtels.

Ma mère est venue me chercher chez mon voisin. Elle ne nous a pas cru. Pensant à un prank. C’était impossible. Elle est restée sur le pas de la porte, se disant qu’on essayait de la faire marcher. Mais c’était pas le premier avril. C’était vrai.

Et le lendemain matin, à l’école, on nous a distribué le Petit Quotidien. Tu sais ce journal pour enfant. Et ce journal qui normalement amène de la joie, et des sourires, ce jour là, personne n’était impatient. Tout le monde savait de quoi on allait parlé. Tous les enfants en avaient déjà tellement parlé avec leur parents. A 7 ans, tu te rends compte que d’une chose : les gens à la TV ils sont tristes. Les gens à la TV ils ont peur. Toi, petite éponge qui ne comprend pas tout, tu vis ça. Mais tu es triste. Et tu as peur comme ces gens.

Et en arrivant là, me suis souvenue de tout ça.

J’ai vu un homme, poser la main sur un nom, pleurant, en tenant le journal disant qu’on se souvient.

Et autour des gens qui sourient, qui se prennent en photos, qui posent. Ça fait mal l’ignorance et la maladresse des cons des fois.

 

Désolée pour le cassage d’ambiance. 

 

On essaie de repartir ?

Mon appareil photo n’avait pas beaucoup de batterie, du coup, j’ai été très limité au niveau des photos ce jour là !

 

On a commencé par aller voir le quartier des affaires, avec le Charging Bull de Wall Street. Bon, je me suis contentée des miniatures vendues à côté… Trop de touristes entouraient le taureau, et j’avais franchement pas envie de sauter dans la foule pour le voir.

Du coup, on est parti sur Wall Street pour voir le célèbre bâtiment New York Stock Exchange.

 

Bah j’ai été tellement surprise !

Il est dans une assez petite rue (petite, tout est relatif à NYC…) et si tu sais pas ce que c’est tu passes à côté (enfin, si tu oublies de regarder environ 85854 de personnes qui le prennent en photo ! Dont moi !)

 

Bon, on a fini par se dire que le sud de la ville ça suffisait… Et si on allait faire nos Gossip Girls ? Direction l’Upper East Side !

Premier arrêt : Mangeeeeer !

On a choisi un truc un peu léger, et qu’on trouve tellement facilement à NY, parce qu’il y a de tout : Un resto végétalien ! Le Candle Café. Très bon, le service super et de bons conseils ! Puis on avait pas le ventre lourd c’était cool vu ce qu’on a continué à marcher après !

Mon appareil ayant presque plus de batterie, j’ai pas fait de photos de Central Park, puis y avait pour le coup vraiment beaucoup de monde donc ça n’aurait rien donné. On s’est baladé jusqu’au bout du park et on a continué de descendre sur la 5th Avenue (et c’est là où tu fais le cliché américain à prendre le taxi jaune ! J’adoooore ! J’veux prendre le taxi tous les jours si c’est comme ça !)

 

Sur la 5th, on a fait évidemment du lèche-vitrine ! De toute façon quoi d’autre ? Ahaha.

Non je mens… J’ai lâché prise chez Levi’s… J’avoue ! Mais c’est pas moi… Ce sont les fringues qui m’appellent…

 

Bon, du coup après ce passage chez Levi’s, j’étais.. Calmée dirons nous ! J’avais pu envie d’acheter !

Puis, on avait rendez-vous avec le coucher du soleil…

 

102 étages plus tard…

Héhé, Breathless right ?

 

Après ce 7ème ciel, on a craqué pour aller manger Indien. C’était délicieux ! J’pense jamais à manger Indien, mais si c’est aussi bon que celui là, j’y mange 1 fois par semaine moi !

 

Après on s’était dit qu’on se chaufferait pour sortir dans NYC ! Mais après mangé… (trop mangé), on s’est déchauffé. Puis, j’ai une cheville en carton, et après 20km, je ne tenais plus debout. Du coup, retour hôtel, le lit, et la poche de glace sur la cheville ! Et… Le Roi Lion (enfin, le début, on a pas eu le courage de voir… SPOILER … Non. Si tu connais pas le Roi Lion c’est ta faute. On s’est arrêté avant la mort de Mufasa. On a pas pu. Trop d’émotions, et de fatigue..)

 

Dimanche 23 septembre

Dernier jour dans la Big Apple. Mon dieu comme c’était dense ! Il est 9h30, on clôture les valises. Départ du bus : 13h30.

Ça nous laisse un peu de temps pour… Manger ! Grosse JJ n’a pas assez mangé dans le week-end ? Si Grosse JJ ne rentre plus dans ses jeans. Mais Vic a trouvé un super Brunch au 230th Fifth Rooftop, all you can eat…

On s’est fait des assiettes… Comme jaja.

 

Et ça c’est que le sucré… Avant y avait eu l’assiette de salé.. Comme tu peux l’imaginer, nous n’avons pas mangé de la journée par la suite (et personnellement, il est 19h, le lundi, et j’ai juste avalé une tartine… Alors imagine comme c’était copieux !).

 

Après ça, on est rentré à pied à l’hôtel en passant par la High Line que Vic n’avait pas vu la veille, mais on a fait l’autre coté jusqu’au bout.

Et encore une fois, NY me surprend avec son contraste entre les quartiers.

 

Retour dans le bus… 13h30. 10h de bus, une douane à passer avant d’arriver à Québec (et de perdre 20 °C au passage)

 

J’ai adoré NYC. Je ne pourrai pas y vivre (ou du moins, pas en plein milieu… Si quelqu’un veut me faire don d’un appart dans Greenwich ou Brooklyn, je suis largement preneuse !), trop grand surement, mais j’ai adoré passer un rapide week-end dans cette ville ! J’aimerai y retourner, probablement avec mon père, qui connait très bien cette ville et qui aimerait aussi y retourner. Ça sera un week-end totalement différent, probablement des musées et des galeries d’art.

 

Dans tous les cas, dès que je vais à un endroit différent, je mets sur insta la plupart des endroits ! Et après ça reste dans la une (jusqu’à ce que 100 stories arrivent et effacent les anciennes, merci insta pour cette praticité !)

Tu vois, tout est là !

 

Et sinon, toi, comment ça va ?

(J’pense faire ça à chaque fin d’article, un petit vidage de sac. Donc à partir de là, si tu veux, tu peux arrêter la lecture. Y’a pas d’histoire américaine de fou, juste un peu ce qui a dans ma tête et c’est pas forcément évident et utile !)

J’peux prendre le temps de t’écouter un peu… Parce que dans le prochain paragraphe je vais refaire mon égocentrique qui parle d’elle tout le temps ! Alors ? Comment tu vas ? (Je te pose vraiment la question tu sais… Tu lis jusqu’ici, alors je peux prendre du temps pour toi. Réponds moi, en commentaire, ou en message perso… Tu sais que ça me feras toujours plaisir d’avoir des nouvelles bébé)

3….2…..1… C’est parti pour le passage de l’article qui n’a plus aucune structure !

 

Personnellement, comment moi ça se passe ? 

Hier j’étais dans le bus. J’ai pas dormi évidemment. (Puis depuis jeudi soir j’ai du dormir peut être 20h en tout et pour tout et on est lundi après midi. Et si tu me connais, tu sais que la fatigue ça fait comme l’alcool pour moi. J’ai besoin de parler et j’dis tout ce que je pense. Et j’ai besoin de vider mon sac pour commencer la semaine !). Donc, dans ce bus du coup j’ai pas mal pensé à plein de choses. En vrai, faudrait que je me serve du Canada comme un nouveau départ tu vois ? Arrêter de me prendre la tête, être moins dans la retenue… C’est le principe du voyage non ? D’être plus vraie, moins stressée ? Arrêter de penser à des anciens coups de cœur qui ne mèneront à rien et avancer ? Se donner la possibilité d’être bien tu vois ?

 

Aussi, de temps en temps, les gens me manquent. Que ce soit mes proches en France, ou les gens que j’ai rencontré au cours de voyages… En parlant de gens que j’ai rencontré de voyages. L’un d’eux m’a dit il y a quelques jours : J’me sens plus proche de vous 3 que des autres que je connais depuis des années. Et tu sais quoi ? Bah moi aussi. Ces 3 Maurice sont devenus un peu ma famille à CPT. Et passer de cette relation fusionnelle, à être tout le temps avec eux, vivre avec eux, voyager, dormir, manger, rire, pleurer… à être à l’autre bout du monde loin d’eux, c’est dur, ne serait-ce que pour nos appels visio, le décalage horaire ça complique pas mal pour moi.

J’dis pas que c’est plus simple de rester séparé de toutes les autres personnes que je connais… Forcément, ma famille, mes fils de poulpes de potes, mes collègues IDE, et toutes les personnes de mon quotidien me manquent… Mais c’est tellement différent… Peut être parce que j’ai jamais été avec eux 6 semaines non stop. Victoire m’a dit d’arrêter de penser à l’Afrique du Sud, que ça allait me bouffer. Et elle a surement raison. Alors j’voudrais faire du Canada un voyage centré sur « aller bien« .

 

Puis, je vais aussi faire un truc énorme pour moi même : je vais arrêter d’avoir peur pour mon futur en le comparant à ceux de mes potes ! Oui, elles sont en couple, parfois mariées, parfois enceintes, avec une maison… D’autres sont aussi célibataires. Oh chou, t’as pas le même rythme de vie qu’elles. T’es à l’autre bout du monde entrain de vivre une aventure bien à toi ! Et vu le programme de ta life, si tu fais vraiment ce qu’est prévu (ce qui n’arrive jamais, mais sur un malentendu…) tu vas pas t’ennuyer.

Puis, c’est pas parce que t’es célibataire que tu es malheureuse. T’as vraiment besoin d’un mec pour être bien ? J’pense pas. Alors vis bien pour toi, apprends à aller bien par toi même, de prendre soin de toi. Arrête de regarder ce que les autres ont. Est-ce que vraiment tu peux comparer vos vies ? Non. Puis, j’pense pas que tu sois à plaindre non plus hein. Alors arrête de regarder ce que t’as pas, prends ce que tu as, profites de ça. Et sors toi de la tête que tu serais mieux en couple, parce que qui sait si c’est vrai ? Si ça te tombe dessus bah bon courage à lui. Sinon profites (Discussion de schizophrène bonsoir)

 

Sinon… Je suis dans un déni le plus total au niveau des cours (là tu vois j’écris cet article alors que j’ai environ 25024632 choses en retard pour mes cours ! Mais j’avais promis de te tenir au courant, alors c’est ce que je fais. Mais j’pourrai faire ça en plus rapide… Genre ne pas passer 6h sur un article tu vois ?).

Mais bon, tu me connais, j’suis toujours un peu dans l’express et le « ça va passer large » jusqu’à la crise de panique la plus totale où vraiment je suis tétanisée, inutile et en PLS dans mon lit. Littéralement. C’est un de ces moments de crise où j’ai vraiment l’impression d’être une folle et que je vais crever. La crise de panique par excellence. Que je provoque plus ou moins on purpose (bah oui morue tu t’y prendrais avant tu ne paniquerais pas comme ça). Mais tu sais au fur et à mesure des années, y’en a qui apprennent. D’autres qui restent cons. Devine où je me situe ?

 

Sinon, en vrai, je ne suis allée qu’une seule fois à Québec City. Faudrait peut être que j’y retourne, histoire de voir la ville qui m’accueille, au lieu de bouger tous les week-ends (enfin, plus tard, là j’ai un truc de prévu aussi… Tu verras ça, ça sera un peu moins « city » que NY & Montréal, on va revenir aux basics).

 

J’arrête de fumer aussi ! (Ca y est c’est dit, pas de retour en arrière possible !) Du moins, hors des soirées. J’en suis à 2 clopes en une semaine, et c’était durant 2 soirées. Donc ça va, c’est un big step tu ne penses pas ? Et je me remets au sport (Oui, tout arrive). Bon par contre, je compense toujours le stress et la panique par la bouffe. Pour ça va falloir un autre temps d’adaptation ! Mais ça va aller ! C’est mon guilty pleasure tu peux pas vraiment me dire quelque chose dessus. La bouffe, c’est ma life. (Y’a qu’à voir les resto qu’on se fait en week-end, j’suis contente j’ai trouvé des grosses bouffes comme moi !)

 

Sinon, en parlant de Guilty Pleasure vu que je passe environ 90% du temps dans ma chambre, j’ai eu le temps de mettre ma playlist à jour et je te confie ça là, histoire que tu rigoles un peu sur les morceaux ridicules, et que tu pleures pour tous les autres. J’avoue qu’il y a vraiment de tout pour le coup. Pas le temps de faire une playlist par ambiance… J’ai 50h de musique dessus, et je rajoute tout le temps. Donc si t’aimes les trucs propres bien rangés, passe ton chemin ou tu vas péter un plomb ! Un jour quelqu’un m’a dit que tu apprenais à connaitre quelqu’un en écoutant la musique qu’il écoute. Bah putain, j’me barre dans tous les sens moi.

 

Le moral est bon ! La vie est belle ! (Après tu me connais aussi un peu, j’reste dans la retenue pour le moment… J’ai pas envie que les gens prennent peur, j’attends qu’ils s’attachent un peu à moi, pis après je leur montre mon vrai visage, ils pourront plus fuir, vu qu’ils m’aimeront trop. Quoi on peut espérer non ?)

J’ai commencé l’écriture des cartes postales ! J’en ai envoyé 3 en France et 1 en République Tchèque pour le moment ! J’sais pas trop comment je vais faire pour tout envoyer comme promis ! Mais j’aime bien tenir mes promesses (et toi aussi tu peux m’en envoyer tu sais.. J’ai une porte de placard où j’ai 2 cartes qui attendent des amis… Non c’est faux, je force pas du tout ! ).

 

Donc bilan de ce petit update perso : Arrête de te prendre le chou pour des conneries et avance.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *