Et si on parlait sécurité à Cape Town ?

C’est quand même la première question que je me suis posée avant de partir à Cape Town, et depuis que je suis arrivée, tu me la poses presque tous les jours !

NON ce n’est pas 100% safe (mais où c’est 100% safe dans le monde ?)

OUI il faut faire attention

Mais j’te rassure, quelques tips et tu resteras en sécurité.

Sache tout d’abord que les gens sont adorables ici. Mais pauvres pour la plupart. Très très pauvre. Pour te donner une idée, c’est environ 25 millions de personnes qui vivent dans les Townships en Afrique du Sud. A Cape Town le plus gros regroupe plus d’un million de personnes. C’est pour ça qu’ils vont te suivre, essayer de te prendre des sous, voler ton téléphone, voire même te menacer au couteau et taper. Je ne les pardonne pas de ce qu’ils font, mais ils ont des grosses circonstances atténuantes. Et dans un sens, toi qu’est-ce que tu ferais si tu crevais de faim dans un bidonville ? Toi aussi je pense tu verrais tous ces touristes comme des portes monnaie sur pattes.

 

Bon, la première question que toute personne qui a besoin d’argent cash se pose : les ATM. ALORS, tu connais ton code ? T’as pas besoin d’aide on est d’accord. Un ATM ca reste un ATM, partout dans le monde il va te donner du fric, alors mon chat, tu t’émancipe et tu n’acceptes pas l’aide des locaux. T’es grand, tu connais tes 4 ou 6 chiffres de CB (6 c’est pour les suisses askip). Tu évites aussi les ATM dans la rue un peu sombre. Tu prends l’ATM en plein centre du mall à côté des sécurités. Et tu essaies une fois rentré chez toi de pas te ballader avec 100€ (soit environ 1500 ZAR) sur toi. T’es mignon le portemonnaie, mais avec 200 Rand j’pense que tu peux survivre la journée. Pis en sortant de là, tu surveilles ton sac comme un bébé sur le feu.

 

Pour les déplacements, la première chose à faire, et ça va te paraître le B A BA, mais c’est d’avoir un téléphone avec internet. J’vais pas te dire de chercher sur insta les meilleurs cafés ou sur facebook les meilleures soirées… (quoi que c’est ce que je fais…) mais pour utiliser cette application de taxis. Tu sais ça commence par U et ça fini par BERDo u know what I mean ? Puis ici, c’est tellement peu cher. Alors oui à l’utiliser tous les jours c’est un prix non négligeable dans ton budget, mais vaut mieux ça que d’être dépouillé tu ne trouves pas Sweety ?

Et puis, vas pas te croire à New York à lever le bras pour un taxi. T’es pas sure que ce soit un taxi, pis même des fois avec les ubers t’as des surprises (genre conduire au beau milieu d’un parc en pleine nuit avec un driver perdu… True Story). Stay Safe et utilise Uber ou Taxify. C’est cool.

Une fois dans le Taxi, t’es normalement safe. Il te faut encore 2 ou 3 démarches pour être sure que tu vas pas te retrouver dans un cul de sac… Parle avec ton chauffeur. Fais pas ta mijoré, et monte à l’avant pour papoter. Ils sont bien blablateurs. Tu apprendras pleins de choses sur la vie à Cape Town, ou même du Congo, Zim, Namibie, et tous les pays de l’Afrique (j’ai même eu un mec from the Netherlands alors tu vois c’est varié)

Donc tu papotes, tu demandes d’où il vient, son prénom tout ça c’est des infos que tu as sur l’appli. Un rapide droite gauche sur ton GSM et bim, tu vérifies que c’est le bon guy ! rapide, efficace et safe.

En plus les drivers sont vraiment cute. Ils te déposent devant l’adresse que tu as donnée, et tant que t’es pas rentré chez toi ou dans le resto, ils surveillent qu’il ne t’arrive rien ! Et quand tu repars, le security guard devant le resto ou le bar il va te demander le numéro de la plaque du taxi pour que tu restes dedans au chaud et il t’appellera quand ton chauffeur sera arrivé. Ils s’occupent vraiment bien de nous !

T’es totalement broke ? T’as plus une thune sur toi ou sur ton compte alors tu dois marcher ? Aurais tu trop fais la fête ? (Un jour, je ferai peut être un article sur les endroits où je suis sortie, pour te donner une idée un peu de l’ambiance de South Africa) Ok, tu peux marcher, mais rappelle-toi quelques petites choses.

Tu sais exactement où tu vas, il fait jour, ton portable est au chaud dans ta poche, et ton sac tu le surveilles. Pis tu essaies d’être social et tu restes avec des amis.

Petit point girly !

J’suis la pro pour attirer les cons. Vraiment où que ce soit, t’es sur que s’il y a un boulet dans la rue, il est pour Bibi. Alors en arrivant j’me suis dit : Merde, ça va pas s’arranger ici. Et bah les gars j’annonce : aucun connard est venu me faire chier. Ils sont tellement plus intéressés par ton fric que par ton cul que le harcèlement sexuel de rue n’existe (presque) pas. (Bon, on exclut les européens, américains qui sont en vacances ici bien évidemment.)

Même quand tu danses ! Si tu bouges bien les mecs ici vont venir te dire : J’aime comment tu danses, vas-y donnes tout ! Mais oh pas de pattes baladeuses ! Et merde c’est plaisant !

 

Par contre, par définition, dans la rue on est vu comme « plus vulnérables ». (C’est con parce que si tu tapes dans un vagin ca fait moins mal que dans des couilles… Mais soit). Alors du coup t’es plus facilement suivie dans la rue, plus scrutée pour savoir où est ton téléphone, tes sous, ton sac. Les filles, le sac. On ne le met pas genre sur une épaule. Ha non non non. On met la bandoulière en croisé sur les boobies et on met la veste SUR LE SAC. Au moins, tu ne te le feras pas tirer !

Pis tu oublies le joli collier de ton mec, la bague de mamie. Tu sors à poil. Ma poule, c’est bien trop criard les bijoux. Limite-les un peu.

 

Ça fait 3 semaines que je suis là et j’ai entendu de tout : vol, coup de couteau, être suivi. Et à chaque fois la personne manquait de vigilance. J’suis pas là pour te faire peur : Justement, personnellement j’fais attention à tout. Du coup, en 3 semaines j’ai toujours mon intégrité physique et mon portemonnaie se porte bien (mis à part mes dépenses qui font un trou dedans… en vrai j’suis presque totalement pauvre).

Le truc c’est de rester vigilant tout le temps. Si tu veux te balader reste en groupe ou avec des locaux.

 

Un autre conseil pour la suite : avant de partir, renseigne-toi de la sécurité et un peu sur l’histoire pour comprendre ce qu’il se passe. C’est important de savoir où tu mets les pieds pour ne pas vivre dans la peur en voyage.

 

Bisous Schatzi, take care.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *