On est prêt : le défi de 30 jours, et les changements d’habitudes.

Eh coucou !

Je sais que cet article va pas forcément intéresser. Mais pourtant, c’est vraiment important… Et j’aimerai que tu le réalises quand même un peu. Et que tu le lises, parce qu’en vrai j’ai mis 30 jours à l’écrire, et c’est LA cause la plus importante du siècle.

Tu sais que nous sommes la dernière génération à pouvoir agir sur le climat ? C’est pas moi qui le dit.  C’est Fabius qui a dit ça à la Cop21 de Paris. Et tu vois ce que ça a changé? Pas grand chose au niveau étatique. Enfin, pas assez de choses… Mais j’aimerai qu’on arrête la haine envers l’état deux secondes et qu’on se regarde un peu plus le nombril et qu’on se remette en cause un peu.

A notre niveau bien évidemment.

Par exemple, ma petite cousine, qui a 9 ans a réalisé quelque chose. On mange trop d’huile de palme, ça nuit aux orangs-outans. Alors elle a crée au sein de la famille une association pour qu’on arrête d’acheter des produits à base d’huile de palme. Eh elle a 9 ans la gamine ! Si elle elle peut prendre des décisions pour une famille entière, toi tu peux faire un effort et changer juste une de tes habitudes. Si tu veux j’en ai plusieurs et je peux t’en parler…

Oui, entre les articles de voyages, où l’empreinte carbone est pas jojo, je te mets mon ressenti sur le défi lancé par « On est prêt ».

Du coup, l’article s’organise comme ça :

Je t’explique ce qu’est onestprêt, puis je vais te raconter jour par jour ce que j’ai fait et après j’parlerai de mon ressenti final. Et à la fin, mes habitudes de vie et les changements que j’ai opéré petit à petit. (là ça rentre limite dans le privé, mais si ça te donne des idées… pis entre nous pas de chichis !) et les futures choses que je vais mettre en place !

Installe toi bien. Ça va être un long article mais qui peut éventuellement changer ta façon de voir les choses.

« On est prêt » kescekecé ?

C’est LE grand défi pour agir pour le climat. Et ce sont des créateurs de contenu sur internet (oui, c’est mieux que influenceurs) qui nous montrent des solutions concrètes pour essayer de préserver la planète, avec des millions de personnes.

Alors les défis c’est quoi ?

Il y a un défi que tu tiens pendant un mois. C’est toi qui le choisi selon ton mode de vie.

Devenir zéro déchet, faire un mois sans viande, limiter l’utilisation de la voiture, arrêter de fumer (bah oui, ça pollue les filtres et tout)… Enfin plein de trucs ! Tu te lances toi même un défi pour un mois.

Et après, chaque jour, tu as un mini défi, pour faire pas à pas le changement.

Et pour moi, qu’est ce que ça donne ?

Comme tu le vois, j’ai posté l’article à la fin des 30 jours. (et mon chat, soit pas de mauvaise foi, dis pas que j’t’en ai pas parlé, j’ai posté plein de défis sur mon insta, donc t’as qu’à me suivre là bas aussi).

Au pire, je te propose de faire ce défi en décalé ! Tu te choisis une date de début, et tu le tiens 1 mois. J’vais tout te remettre ici, t’as plus d’excuses ! Tu peux (et même dois) le faire maintenant !

Ici, je vais te dire les défis et moi comment je m’en suis sortie ! Ready ?

J’ai décidé de faire un mois sans (presque) viande.

Faut savoir que lorsque je ne suis pas chez mes parents, la viande c’est vraiment pas un truc que je consomme au quotidien. Donc c’est pas un très grand défi non plus. Par contre, ça veut dire aussi pas de poisson pendant 1 mois, et ça déjà, c’est plus compliqué.

En gros pour te faire une idée, depuis que je suis arrivée au Canada, il y a 3 mois, j’ai mangé 2 fois de la viande, j’ai acheté une dizaine de blancs de poulet, et j’ai consommé quasi 1 fois par semaine du poisson, tu vois c’est pas non plus excessif. Le 15 novembre, en débutant le défi, il me restait juste 2 blancs de poulets dans le congélateur. Donc je savais dès le début que j’aurai 4 repas avec viande (oui, vu que je cuisine le poulet dans un plat avec riz ou légumes ou quoi, ça me tient 2 repas par blanc de poulet, j’tai dit que j’en mangeais pas beaucoup) durant le mois (ou juste après ce mois sans viande).

Il y a aussi l’option restaurant, si jamais je prévoyais un repas en ville, je n’avais pas envie de me priver d’un plat pour le défi. C’est mal, mais étant à l’étranger, si j’ai un plat à tester avec de la viande je test. (Par contre, je dis adieu à la viande séchée pendant un mois, et ça c’est rude. C’est vraiment un truc qui manque en France selon moi… Parce qu’après la piscine j’aime bien grignoter ça… Tant pis !).

Et j’voulais aussi réduire les déchets.

Alors pour ça, je vais à La Récolte pour acheter le principal de mes produits en vrac (savon, shampoing, lessive, miel, fruits secs, pâtes, riz, sirop d’érable, et j’en passe), puis je me fais livrer à l’université des légumes locaux et bio avec La Mauve qui malheureusement emballe certains légumes dans un plastique, souvent quand il y a plus de 1lb (600g) de produit, ça part en emballage plastique (on va pas revenir sur l’importance de faire local et bio si ? Non, je ne vais pas infliger ça).

Alors oui, c’est un budget un peu supérieur. Quoi que.

Avec les légumes de La Mauve, je fais une soupe, qui me tient environ une semaine. Oui, en hiver, le soir, je mange une soupe et un peu de fromage (vive le congélateur pour la conservation !). Ensuite les autres légumes du paniers me tiennent pour le midi.  Puis après La Mauve on peut aussi acheter des produits genre pesto et tout, pour agrémenter nos plats. Et si jamais j’ai pas assez, je complète avec le super marché du coin où de toute façon je suis obligée d’aller vu que je n’ai pas encore trouvé de solution aux produits laitiers (là c’est loin du zéro déchets, mais je prends vraiment le minimum).

Voilà pour les 2 gros défis. Et après tu as tous les défis quotidiens !

Donc le jour 1 :

« Je supprime mes vieux mails pour réduire mon empreinte numérique.« 

Bon, tu commences à me connaître. Je suis un peu maniaque pour certaines choses (oupsi), du coup, tout ce qui va être mails, dossiers importants, dossiers moins importants, ordinateurs, photos… Tout est déjà trié. J’ai toujours aimé trier les trucs. Du coup, ce défi là, je l’avais déjà complété.

Enfin, plus ou moins. Les vieux mails, souvent, ce sont les pubs, les spams etc. Du coup, j’ai ajouté un petit plus : je me suis désabonnée de toutes les newsletters que je recevais. Sur mes 3 boites mails. C’était un peu plus long que supprimer les vieux mails, mais c’est fait ! Et je reçois beaucoup moins de mails maintenant ! Tu avais qu’un mail c’était 20 grammes de CO2 ? Bah voilà. J’en recevais entre 5 et 10 par jour. Aujourd’hui, je ne reçois que les mails « importants » : famille, amis, banque, université, travail…

(En plus, de moins voir de pub, ça me donne moins envie d’acheter, et j’suis sûre que mon compte va me remercier !)

Jour 2 :

« Je m’équipe d’une gourde en inox pour réduire ma consommation de plastique.« 

Alors là aussi j’avais pris de l’avance. Mais c’est grâce à l’Université Laval. Oui, parce qu’ici, tu ne trouveras pas d’eau en bouteille, seulement des fontaines, un peu partout (oui, même dans le parc). Tu peux trouver les sodas, et les boissons énergisantes en bouteilles, mais vu que j’aime pas ça, bah j’me suis vite déshydratée. Donc j’ai investi dans une gourde… En plastique. OUI, je sais, j’aurai dû prendre en inox. Mais je vais de toute façon acheter un thermos, parce qu’avec l’hiver, va falloir que je survive avec 2L de thé par jour. Donc j’aurai une inox et une plastique, mais réutilisable et lavable facilement!

Jour 3

« Je me déplace sans mon véhicule pour favoriser les transports doux et en commun.« 

Eh oui. Là aussi c’est facile pour moi vu que j’habite en résidence. Et que j’ai pas ma Titine avec moi. Donc je fais tout à pied, et quand je fais de plus grandes distances, je prends le bus. Donc dans un sens challenge réussi !

Mais en France c’est pas la même… Et va falloir que je trouve une solution peut être pour limiter la voiture (ou que enfin je m’inscrive à un site de covoit). Bah oui! J’habite un peu dans la campagne du trou du cul du monde de Bordeaux. Alors forcément, dès qu’on fait quelque chose, la voiture est essentielle… Et les transport en commun (Transgironde, parce que non je ne suis pas dans la CUB de Bordeaux) bah il passe 1 fois toutes les 2 heures, et ça met 1h au lieu de 25 minutes… Fausse excuse ou pas ?

Jour 4

« Je trie mes habits inutilisés pour qu’ils soient ré-utilisés ou recyclés« 

Là aussi, j’ai un soucis. Je suis partie au Canada avec une valise de 23 kg, pour 2 ans. Alors forcément, j’ai pas assez de fringues. Et en France, j’avais fait un tri avant de partir, comme ça j’ai juste ce que j’aime (oui, ils sont à 5300km, mais mes fringues de là bas, je les aime et ils me manquent, mais ils correspondent pas au climat Canadien donc pas le choix). Du coup j’ai 2 gardes robes à moi, et j’alterne selon où je suis (même si elles sont petites hein, j’préfère acheter un billet d’avion ou de train, que des fringues… du coup empreinte carbone moyen, style moyen, mais des paysages plein la tête. On peut pas tout avoir).

Mais pour essayer de rester dans l’optique, j’essaie d’aller en friperie (ma veste en jean WB reste et restera, je pense, ma pièce préférée de toute ma life, et pour 20€ en friperie, reste dans ta jalousie) et au Canada, les frip t’en as partout, donc je trouve plein de pulls chauds moins chers et vraiment cute.

Jour 5

« J’éteins la veille de mes appareils pour diminuer leur consommation d’énergie. » 

Là encore, un challenge très compliqué… J’sais pas si tu vas y arriver chaton…

Alors du coup, là aussi j’ai un peu d’avance sur On est prêt ! Parce que depuis toute petite, j’ai une prise multiple pour mes appareils… Que j’éteins la nuit, parce que la lumière orange et les clignotements des différents appareils me gênent (oui, la meuf est chiante, totalement. Elle peut dormir volets ouverts, avec la lumière du petit matin y’a pas de soucis, mais une lumière orange la gène. Qu’elle casse couilles.)

Du coup, j’ai une multiprise et voilà ! Bon, après, c’est facile en résidence, t’as 3 appareils branchés : Ordi, téléphone, tablette, que tu peux éteindre et un que tu peux pas : le frigo. Vis ma vie d’étudiante en résidence (et j’te jure que j’aimerai l’éteindre ce frigo qui fait un bruit d’avion des fois…)

Jour 6

« Je colle un STOP PUB sur ma boîte aux lettre, pour réduire les déchets papiers »

Eh, oui, bon là encore, je suis en résidence, pas de pub dans les boites aux lettres… Mais je l’ai fait en France, chez moi ! (Et si j’en reçois, je recycle le papier)

C’est dans le même esprit que pour les mails. On réduit et franchement, ça nous change pas la vie (et ça prend 3 minutes !)

Jour 7

« Je fais un tri sélectif de mes déchets, et du lombri/compost pour recycler mes déchets »*

Ah bon, en 2018 faut encore dire aux gens de trier. On est pas dans la merde Maurice.

Bon pour la 2nde partie, je comprends que ça peut être compliqué pour certains… Mais juste renseigne toi et peut être que tu vas être séduit. Au moins, tu sais de quoi on parle !

Et moi ? Bah moi en résidence… (Oui je sais ça devient redondant !) Mais pour te rassurer, c’est la première résidence où je suis où il y a du tri sélectif ! Et même des bacs à compost ! Donc maintenant j’essaie vraiment de réfléchir où va chaque déchet (puis, mon défi du mois c’est produire moins de déchets, alors le tri ça aide aussi à ça !)

Fin de la première semaine !

J’ai mangé du poulet à midi (et demain midi rebelotte, vu qu’il m’en reste la moitié…) j’vais pas donner d’excuse, j’en avais envie. Voilà. En 1 semaine, j’ai mangé 1/2 oeuf (oui, l’autre moitié du plat est encore dans mon frigo, et j’ai eu besoin que d’un oeuf pour ça) et 1/2 blanc de poulet. J’suis fière (mais j’ai envie de poisson… De ouf).

La semaine prochaine j’ai 2 repas à l’extérieur de prévu donc, je sais que je vais manger de la viande et du poisson 2 fois la semaine prochaine. C’est pas top ton défi là JnJn.

Niveau déchet : je fais attention mais j’en ai encore beaucoup…

Jour 8

« Je cuisine un bon plat avec mes restes pour éviter le gaspillage alimentaire.« 

Bon alors là aussi, j’suis contente, parce que je vis seule et je préparer mes plats pour 2 repas à chaque fois. Pas de restes ! (Et après j’ai beaucoup de légumes et s’ils s’abîment, je balance tout dans une soupe, donc facile)

Jour 9

« Je n’achète rien de neuf pour encourager une consommation responsable. »

Bah oui, aujourd’hui c’est le Black Friday (ou vendredi fou au Canada) … Et oupsi. J’ai craqué… J’aime beaucoup les friperies, mais pendant les soldes j’ai envie d’un peu de neuf… Après j’ai été « raisonnable » (laisse moi me rassurer s’il te plait, tais toi) j’ai acheté mes chaussures de grand froid (et ouais bb j’peux me balader à -32°C avec les pieds au chaud maintenant !), des pulls, et un thermos pour mon thé enfin ! J’ten avais parlé de mes 2L de thé par jour ! Bah c’est enfin possible ! (et pour éviter les gobelets et tasses ! Oui j’continue de me dire que c’est pour des bonnes actions…).

Jour 10

« Je consomme des légumes bio locaux, et de saison pour réduire mon empreinte carbone »

Alors pour les légumes j’suis au top ! (Enfin à part les épinards que j’achète en sachet parce que j’en trouve pas d’autres, et que vraiment j’aime ça et c’est vraiment rapide à faire… Et les tomates cerises, qui vont bien avec tout)

Je t’ai dit j’suis inscrite à un distributeur local et bio (La Mauve) du coup, pour ça c’est nickel.

Pour l’empreinte carbone, je t’en parle au jour 12.

Jour 11

« Je prévois un cadeau maison ou d’occasion pour un Noël plus doux pour le climat »

Bon, j’ai aucune idée pour mes cadeaux de Noël. Mais dans tous les cas, si c’est pas maison ou d’occasion, je prendrai quelque chose sans emballage et respectueux de l’environnement ! A suivre… (Si quelqu’un a des idées, j’suis tellement preneuse !).

Cette année c’est carte de vœux pour tout le monde ! Ça règle le problème ! J’suis vraiment old school… Si j’ai ton adresse postale, j’suis sure que tu as reçu au moins une fois dans ta vie une carte de ma part.

Jour 12

« Je calcule mon empreinte carbone pour voir où j’émets le plus de CO2 »

Parlons un peu de mon empreinte carbone. Là c’est vraiment mauvais.

Keskecé l’empreinte carbone ?

Bah oui, parce que j’en parle depuis le début… Mais c’est quoi exactement !

Selon Wikipédia, « l’empreinte carbone c’est la quantité de carbone (généralement en tonnes) émise par la consommation d’énergie et de matières premières d’une activité, d’une personne, d’un groupe ou d’une organisation. »

Aïe. Là j’déconne un peu. J’suis à 18.4 tonnes par an (enfin cette année, tu vas voir, le fait que ce soit cette année est important). On évalue 4 catégories (Food/Home/Travel/Stuff). Et faut être en 5 et 10…

Tu veux calculer la tienne ? Tiens cliques-ici. (et en plus, le site donne des tips pour diminuer cette empreinte)

Alors pourquoi la notion « cette année » est importante ? Parce que 58% (soit plus de 9tonnes) de ma consommation est dû à mes voyages… Bah oui, j’ai pas mal pris l’avion :

  • Bordeaux – Cape Town
  • Bordeaux – Québec
  • Québec – Cancun

Juste ça c’est tellement huge. Et ça risque pas de descendre tant que je suis au Canada et que je suis ce cursus (enfin, ça va diminuer, parce que c’est quand même exceptionnel de voyager autant en 5 mois…). Oui, parce que, qu’on se le dise mon chat… Tu sais que je ne vais pas rentrer en France pendant un moment ? Je viendrai, je ferai des allers-retours… Mais là, la maîtrise que je fais peut potentiellement m’amener partout tu sais ? (J’essaie de glisser de temps à autre cette réalité, que la pilule passe mieux… Parce que j’suis pas sure que tout le monde est compris ça)

C’est un rythme qui contraint beaucoup de choses dans ma vie, mais ça c’est un autre sujet… Un jour, peut être que je t’en parlerai un peu de tout ça.

Mais sinon, j’me démène pas mal pour diminuer sur les autres points. Et surtout j’habite en résidence, donc mon impact pour le « Home » est très limité… J’ai pas les transports non plus cette année… A Bordeaux chez mes parents c’est pas la même. Mais dans tous les cas, cette année ça aurait pu être bien moins important. Parce que j’aurai pas l’avion je rentrerai dans les moins de 10 tonnes (ce qui est énorme ! Mais qui rentre un peu plus dans le raisonnable…)

Jour 13

« Je répare, réutilise, recycle pour éviter le gaspillage électroménager. »

Euh, alors là, j’ai rien… Juste un frigo que j’ai acheté à un mec de ma résidence… Alors du coup… J’sais pas quoi te dire pour ce jour là.

Jour 14

« Je soutiens ou j’adhère à une association qui agit pour le climat. »

Oulalala… les défis là JJ c’est pas ça. Parce que j’soutiens déjà des assos… Mais ce sont des assos humanitaires (ha bah ça m’aurait étonné… La meuf, elle en fait son taff, son bénévolat…) alors oui, je pourrai en soutenir 2 même si c’est pas financièrement, faire juste du bénévolat et tout… Mais j’peux pas jouer sur tout non plus. J’ai choisi l’humanitaire… Toi tu peux choisir l’environnement et on se complète ?

Tiens, un site où y’a plein d’infos.

Fin de la deuxième semaine !

14 jours ! La moitié du challenge ! Bon, et cette semaine c’est pas tip top ! Niveau déchets, ça va, j’avance un peu. Niveau viande : RAS. J’ai pas pris de viande depuis le poulet de la première semaine. J’suis toujours entrain de bouffer mes feuilles et mes légumes (et c’est bon hein! A midi c’est épinaaaards d’ailleurs.)

Tu as bien compris que je rédige au fur et à mesure ? C’est pour ça que les temps et les façons de dire et tout changent.. Y’a pas du tout de continuité dans le discours. Ça va c’est pas trop chiant à lire ?

J’pensais qu’après 2 semaines strictes sans viande ou poisson je serai fatiguée ou quoi. Bah non. J’me sens bien en faite. (Même si maintenant je ne dirai pas non à du tataki de thon au sésame. Oui j’ai des envies précises…)

Samedi soir je vais au resto… A voir si le choix végé est tentant.. Ça sera surement le gros excès du mois.

Voilà, on part sur 2 dernières semaines. Qui vont pas être drôles, vu que je suis en exams.

 

Jour 15

« Je propose à mes voisins de mutualiser des objets que j’utilise rarement »

J’suis full pour ! Comme ça ça m’évite d’acheter plein de choses qui sont pas forcément utiles, mais dont je peux avoir besoin de temps en temps… Vu que je ne suis là que pour 1 an et demi, on mutualise tous pas mal en résidence… Ahaha. Et oui, je ressors le classique coup du « en résidence ». Mais ça fonctionne plutôt pas mal !

Jour 16

« Je prépare ma participation à la marche pour le climat du 8 décembre »

Faut que je regarde ce qui se fait à Québec ! Mais pourquoi pas… A voir si ça se fait ici, et si des gens sont prêts à y aller ! (c’est plus fun à plusieurs, et ça mobilise plus de monde.. Je vais en parler autour de moi!)

Jour 17

« Je n’utilise aucun plastique à usage unique et je m’équipe de contenants réutilisables »

Et en plus, je privilégier des pots en verre ! Voilà, du coup, je mange environ 1 pot de miel par semaine, comme ça j’ai plein de petits contenants quand je vais dans un magasin en vrac ! (Et d’ailleurs, quand j’en aurai assez, j’arrêterai d’acheter le miel que pour le pot et je le prendrai en vrac !)

Jour 18

« Je crée des raccourcis de mes sites favoris et je change de moteur de recherche. »

Pour mes sites favoris c’est bon c’est fait.. (En plus soit je connais l’adresse par coeur, genre facebook et tout, soit ce sont les sites de mes cours que j’utilise 150 fois par jour, donc bien plus rapide avec les raccourcis)

Pour le moteur de recherche, j’utilise Ecosia depuis un petit moment maintenant… Et j’en suis à 500 arbres plantés. Et toi ?

Jour 19

« J’aborde le sujet du climat avec mes proches et je les encourage à suivre la campagne »

Bah c’est ce que je fais à travers ce blog. Enfin, j’espère que parmi toutes les initiatives que je te donne en exemple, tu vas en faire une ou deux…

Et après j’essaie pour mes proches de leur donner des idées qui changeront un peu leur manière de faire et de consommer… Step by step les amis !

Jour 20

« Je prévois mes prochaines vacances sans avion pour limiter mon impact. »

Bon là c’est un énorme échec. Vraiment. (En plus c’est pas un petit vol tu vois… C’est genre, de l’autre côté de l’Atlantique)

Bah oui, je rentre en France pour les vacances…  et à date y’a pas de téléportation possible, c’est vraiment le flop pour le coup.

Jour 21

« Je ramasse 10 déchets dans la rue et je rejoins la cleanwalk près de chez moi »

Y’a d’la Slosh partout dans la rue là ! J’ai pas envie de mourir gelé comme un rat ! (oui, j’utilise des expressions québécoises que tu comprennes bien le problème)

Il fait -13 ici ! J’vais pas dans la rue juste pour ramasser des déchets mon chat. Mais dès que je sors, si j’en vois je les ramasse (mais comme je t’ai dit il y a de la neige, donc on ne les voit pas forcément, et pis les Québécois, ils sont bien plus attentionnés pour ça qu’en France je trouve)

Fin de la troisième semaine !

Bon, semaine en soit plutôt tranquille… Les défis demandent un peu plus de mise en place, mais ça va quand même c’est pas non plus insurmontable mon chou !

J’ai mangé de la viande au resto vendredi soir (du foie gras en plus, y’a rien de pire je crois… Mais il était poêlé…) et c’était vraiment bon ! Mais sinon la viande au quotidien ne me manque pas plus que ça.

J’ai les exams qui arrivent rapidement en ce moment, du coup, j’ai pas eu le temps non plus d’aller au vrac pour acheter ce qu’il me manque (de toute façon, le budget du mois est restreint (oui, nous sommes le 5 décembre, et déjà en dèche et alors ? Qu’est ce que tu vas faire ?)). Du coup ma vie en ce moment c’est surtout, boulot, miam, piscine et dodo (quand j’ai pas de fucking insomnies, probablement dues au stress  et à d’autres choses que je t’expliquerais aussi). On attaque la quatrième et dernière semaine du défi ! (Mais attention petit chat, c’est pas parce que le défi fini que ets vieilles habitudes doivent reprendre !)

Et j’ai trouvé avec qui marcher le 8 !

Jour 22

« Je mange 100% végétarien« 

Bah ça c’est mon défi du mois ! Donc c’est bon !

Jour 23

« J’écris au maire de ma commune pour avoir des repas bios, locaux et végétariens à la cantine. »

Bon, alors là bah, j’veux bien écrire au maire de chez moi, mais j’suis un peu loin !

Jour 24

« Je marche pour le climat »

Bah figure toi que même le -20°C ne m’a pas arrêté ! On était 800 à Québec pour cette marche ! Et j’suis contente de l’avoir fait, et surtout étonnée. Parce que tous les âges étaient réunis et c’était un peu beau. Après, le Canada a des soucis qu’en France nous n’avons pas, et je pense qu’en Europe on est plus avancé sur la cause environnementale ! Mais fière de l’avoir fait ! (Et RIP à mes pieds que j’ai failli perdre en chemin !)

Jour 25

« Je choisis une banque écologique pour arrêter de financer des industries polluantes »

Bon alors là…. Par contre, je n’ai aucune idée de l’implication de mes banques dans l’environnement… J’en ferai des petites recherches pour voir ! (Après, actuellement, clairement je ne vais pas changer de banque, mais au moins, je serai impliquée et je pourrai pas dire : je savais pas ! Il est important de savoir, et de ne pas rester dans l’ignorance, même si le changement ne peut pas se faire dans l’immédiat)

Jour 26

« Je me renseigne sur les offres existantes et j’opte pour un fournisseur d’énergie renouvelable »

Alors au Canada impossible, vu que je suis en résidence.. Je suis pas sure que l’université va vraiment me donner leur relevé de compteur… Mais en France, je peux (presque) affirmer que ma mère l’a fait chez eux !

Jour 27

« Je baisse le chauffage »

Bon, bah c’est un chauffage centralisé ici… NEXT !

Jour 28

« Si je dois acheter quelque chose, je privilégie les petits commerçants »

Est ce que le dépanneur ça compte ? Parce que j’ai besoin de pain, et que tous les autres sont trop loin…. Ahahaha

Non en vrai je pensais faire mes cadeaux de noël au marché de noël… Je pense que c’est plus significatif, et plus responsable ?

Jour 29

« Je fais mon bilan, et je partage mon expérience »

Si tu as lu jusque là, tu sais que celui là c’est good !

Jour 30

« Je passe à l’action collective pour avoir plus d’impact »

J’essaie d’expliquer aux gens ma façon de vivre, de leur montrer comment changer petit à petit, et ce depuis des années… Et j’vais continuer !

Jour 31

« Je choisis une action que je continue à vie »

J’ai pas envie d’en choisir qu’une et de la continuer… J’ai envie de m’améliorer sur un peu tout ! Ça compte ?

 

Un dernier petit mot

« L’affaire du siècle »

Je pense que tu en as entendu parlé ! Sinon, je te laisse sur ce lien, ils expliquent tout, et c’est juste pour clore ce mois ! 

 

Bilan de tout ça !

Ça fait bien longtemps que je fais attention à plein d’aspect de ma consommation, et même si je suis loin de l’objectif que je me fixe, j’ai quand même pris de l’avance par rapport à beaucoup d’autres, au fur et à mesure du temps.

Ce mois de défis m’a permis aussi de réaliser des choses que je pouvais changer et améliorer.

Je vais continuer de tendre vers un mode de vie plus clean vers le zéro déchet, mais j’avoue que le végétarisme n’est pas pour moi. J’aime bien manger de la viande et du poisson de temps en temps quand même ! Mais ça reste occasionnel et pas à tous les repas !

J’ai aussi été contente de voir qu’au début du défi, aucun de mes contacts insta ne suivait l’instagram Onestprêt et qu’à la fin plus de 30 de mes contacts le suivaient. Ça fait chaud au cœur de voir que c’est vraiment un mouvement qui touche beaucoup de monde !

Et pour ton côté voyageur, même si ton empreinte carbone est baisée à cause de l’avion, saches que les personnes 0 déchets ont des trucs et astuces qui permettent aussi un gain de place dans les valises qui n’est pas négligeable. Et surtout une économie sur le long terme que t’imagines même pas !

Olalala déjà ici cet article est terriblement long… Tu suis toujours mon chat ? 

Qu’est ce que j’ai mis en place depuis plusieurs années et ce que je veux changer ?

Là ça va partir vraiment sur les habitudes de vies de ma famille et de moi-même. C’est très bizarre j’ai l’impression de te faire rentrer chez moi…

Bon je t’ai déjà parlé du vrac, je t’ai parlé de mes habitudes… Mais sinon, des choses qui n’ont pas été abordées ici et pourtant qui ont changé, mes habitudes de vie et celles de ma famille (et de portefeuille)

J’suis issues d’une famille qui fait attention au climat. On privilégie le boucher et le poissonnier du coin, on a un potager pour les légumes d’été, etc… Mais il y a une différence entre faire attention et vraiment avoir un impact. Le premier qui a vraiment compris qu’il fallait catégoriquement changer c’est mon frère. Et c’est lui et son implication après son Erasmus en Suède qui m’a fait réaliser et changer.

Donc je fais partie d’une famille qui recycle, mais pas forcément tout ou pas correctement. On a une surconsommation importante. Mes parents ont des chambres d’hôtes… Donc on lave beaucoup la literie, on fait de gros petits déjeuners qui entraînent des déchets… Des jus, des fromages, des viennoiseries… Une consommation assez importante en électricité, en chauffage… On a une piscine, une maison qui date du XVII donc avec une isolation pas des meilleures… C’est pas très écolo tout ça.. Mais on va essayer de limiter un peu et de faire des choix qui sont viables pour notre entreprise et qui prennent en compte l’environnement !

On va prendre au cours du temps ce qu’on a changé.

Les déchets

On a toujours mangé beaucoup de légumes, de fruits etc. Et même si nos poules (oui, la campagne mais les cocos frais c’est le top moumoutte quand même) mangent pas mal de restes, elles aiment pas tout (poules de luxes… j’te jure ! Ah, et on ne mange pas nos poules, elles sont là pour décorer. Elles font les œufs. Et on fait garde manger de renards..) Puis on a un grand terrain, donc pas mal de déchets de jardins, feuilles, branches… Et c’est pas toujours nécessaire d’aller à la déchetterie pour tout déposer.

Donc la solution était un composteur. Y’a l’idée, mais la mise en place est plus compliquée. Et c’est toujours en attente, mais ça avance ! On veut pas un truc en plastique moche. On veut un truc joli, mais ça prend du temps à faire, et en ce moment mes parents courent un peu après le temps. Mais ça viendra !

Bon, on a fait des travaux aussi chez moi, et j’ai depuis pas mal de temps je demande à ma mère des poubelles de tri plus faciles à utiliser et qui soit à proximité pour pas que la flemme soit une excuse : c’est chose faite ! Je testerai ça pour les fêtes de fin d’année !

L’eau et la nourriture

Pendant ces travaux j’ai aussi refait ma salle de bain… Adieu baignoire et bonjour la douche. Terrible séparation. Mais je m’en suis remise ! Pour les chambres d’hôte, l’une d’elles est équipée d’une douche qui réutilise l’eau, encore dans l’idée de limiter la consommation. (On a aussi des récupérateurs d’eau de pluie.. pour les plantes !)

Ensuite, pour les jus de fruits, au lieu d’acheter des jus en bouteilles, on a pris un extracteur de jus (si je pouvais, je mettrai un son religieux, des lumières et une apparition… Mais sur un blog c’est compliqué). C’est tellement la viiiiiiiiiiie ! Tu achètes tes fruits et légumes (on va y revenir aussi à ça), tu mets tout dans l’extracteur (pas tout mais tu comprends ce que je veux dire) et t’as des jus du turfu mon chat ! Et pas de déchets ! Enfin si, mais compostables ! Et surtout, tu fais appel à la créativité ! Tu arrêtes avec les pommes/raisins et les juste d’orange. Et bonjour les jus avec de la carottes, des épinards, du concombre… Et tu essaies plein de nouveaux goûts !

En revenant sur les fruits et légumes : les achats locaux.

J’ai la chance d’avoir grandi en campagne. Et je pense que seulement pour ça, on a vraiment des avantages. Les poules dans le jardins pour les œufs, le voisin qui a des poulets fermiers (et d’autres animaux plus gros des fois, mais c’est pas non plus hebdomadaire). On a aussi plein de marchés ! Mais pas les marchés comme en ville où tu as plein de produits de luxes. Non là c’est l’agriculteur pas loin qui ramène ses propres légumes ! Donc on essaie que ce soit bio et local (et entre nous, le goût change tout!)

Et autre chose importante : pas de plastique ! Tu prends ton sac de chez toi, et tu permets de limiter les poches plastiques (oui, dans le Sud Ouest on dit poches pour des sacs. Je garde mes racines). On a aussi la chance d’avoir une fromagerie vraiment pas loin, avec les chèvres sur place… Niveau transport au moins, on est bien ! (Et puis, les chèvres frais… Comme ça me manque ahah).

Et si tu peux pas, bah t’achètes pas des avocats qui viennent du Pérou, quand ceux qui viennent de France sont juste à côté, et seulement à 25cent de plus ! (c’est un exemple, mais un bon exemple quotidien). Et tu prends des fruits et légumes de saison ! (T’as pas d’excuse tu as des calendriers partout sur internet !)

Pour rester dans la cuisine… J’vais te raconter une petite histoire. Il y a de ça 2 ans j’ai fait un burn-out, et en plus j’avais des soucis de santé… Bref pas la joie. Et ma mère m’a offert une semaine de soins à côté de chez nous. Donc pendant une semaine, des gens allaient me chouchouter. Quoi de mieux ? Et on a décidé qu’on allait nous aussi se chouchouter nous mêmes. Alors on a décidé de faire une détox. On s’est renseigné pas mal et on est parti sur celle qui était le plus adapté à mon état de santé et qui lui convienne aussi : 10 jours végan et de jus.

Alors, je te le dis tout de suite : non ce n’est pas un mode de vie qui correspond à mes envies du quotidien, je n’ai pas fait les jus dans un soucis de perte de poids (même si j’ai perdu un peu avec ça, mais quand j’en refais depuis, je ne perds plus ou très peu. Donc pas de jus si c’est seulement pour perdre !!), mais vraiment pour mes soucis de santé et oui, j’ai ressenti vraiment un bien être après ces 10 jours. Que j’ai refait par la suite plusieurs fois.

BREF. Ces 10 jours ça se prépare méchamment. Bah oui. Il y a plein de produits que tu utilises au quotidien qui sont « interdits » durant cette dizaine. Donc tu achètes plein de choses, et pour le faire bien, tu achètes bio. Et j’avais même proposé à ma mère de la mettre au vrac. Et depuis ce jour, il y a plein de choses qu’elle prend en vrac, et on a plein de petits bocaux en verre maintenant à la maison ! Suite à cette détox, ma mère a pris des nouvelles habitudes de vies, que ce soit dans l’alimentation que dans les achats ! Et au final, le vrac ça correspond bien mieux à nos besoins, donc pas de gaspillages !

Les vêtements

Pour les fringues, on a jamais été porté sur les achats compulsifs et déraisonnés, et surtout mon père a toujours répété de prendre de la fabrication française, ou européenne, moins loin, moins d’impact écologique, et on sait que c’est fabriqué de manière contrôlée. Même si j’ai pas acheté que ça, j’ai une attention particulière là dessus. Et ma mère a toujours été fan du tri de nos armoires. Donc le don de vêtements au lieu de jeter, c’est toujours un truc naturel pour nous. Mes parents sont les meilleurs, j’te souhaite d’en avoir des aussi géniaux ♥

Et si on passait à la pièce qui donne le plus de déchets, surtout chez les femmes : la salle de bain !

 

La salle de bain

Sache que j’ai commencé à prendre des décisions pour réduire mes déchets vers 16 ou 17 ans. Donc la plupart des choses que je vais te dire là, ça fait quelques années que je les ai et je vis très bien avec ! (J’essaie de convertir les gens, mais c’est pas facile…)

La première chose qui m’a catastrophé, ce sont les cotons démaquillants. En plus, plus jeune je me maquillé plus qu’aujourd’hui… Donc c’était un le matin au réveille, plus un ou deux quand je me maquillais, plus le soir entre 4 et 5 pour le démaquillage. Oui ça faisait beaucoup. Et un jour révélation. Je suis tombée sur le site les tendances d’Emma. Et à l’époque, leur meilleure vente c’était : les carrés démaquillants lavables ! Ça a changé ma vie, et la liste de courses aussi. C’est un investissement (j’crois que c’était 15€ les 15) mais au final, je n’ai jamais racheté de coton ! (enfin je mens, j’en achète 1 paquet par an pour le vernis pied oui parce que pour les mains j’ai la box magique ! Ça aussi c’est écologique).

Ensuite, la 2ème chose qui est source de beaucoup de déchets (et là les gars, vous allez peut être être mal à l’aise, mais je vous jure que c’est pas tabou…) les règles. Alalala. On en entent parler en ce moment ! (Bah oui, avec le remboursement des capotes à la pharmacie mais les produits hygiéniques taxés comme des produits de luxe… Ça fait jaser!) Bah là aussi j’ai choisi une solution radicale : les méthodes lavables !

Y’en a plein des possibles. La cup, la serviette, la culotte… Je vais pas te dire laquelle j’ai choisie (la cup entre nous) mais vraiment, ça m’a changé beaucoup de choses. C’est con à dire hein. Mais au final, bah 1 semaine par mois j’suis pas en panique si j’ai pas de toilettes à moins de 100 mètres… Ce qui avant était le cas ! Après, je te laisse trouver la solution qui te correspond et faire tes propres essais et avis. Tu as plein de sites qui te parlent de tout ça. (Dois-je te dire combien j’ai économisé  environ en 5 ans ? Peut être 500€).

Ensuiiiiite.

Je sais pas où tu habites, mais dans ma région bordelaise, l’eau est calcaire. Et ça ça abîme un peu la peau. (et j’ai une peau pire sensible aussi). Du coup je suis obligé de passer une lotion pour enlever le calcaire après les douches.

Là aussi, tu peux acheter de l’eau micellaire. Mais ça te fait une bouteille en plastique tous les mois… Et c’est pas ça l’idée du zéro déchet… Quelle est la solution que j’ai trouvé : de l’eau de rose, dispo en recharge dans ma pharmacie. J’ai une bouteille en verre de la pharma en caution, et j’ai de l’eau de rose sans déchet et pas trop chère ! Voilà. Et en plus l’eau de rose ça a plein de bénéfices. (Là aussi, écosia (et non pas google) est ton ami pour tout t’expliquer !)

Après, il y a quelques temps (peut être 4ans ?) j’ai rencontré une fille qui m’a dit : le déo, ça n’empêche pas ton corps à transpirer, donc je ne mets pas de déo. Alors pour moi c’était un peu radical. J’étais déjà passé aux déo bios et pas les aérsols et tout machin truc. Mais cette idée me trotter dans la tête que le déo n’était pas forcément mon meilleur pote.

Après j’ai mon ex, qui ne supportait pas le parfum des déo que j’achetais. Et j’en ai essayé pas mal. C’est bizarre, mais c’est comme ça. Vu qu’il était lui aussi dans un trip d’écologie poussée, il m’a appris et montré plein de choses. Entre autre il m’a fait investir dans une pierre d’alun. Au début j’étais sceptique. Mais j’ai essayé. Et ça fait 3 ans que je l’ai acheté (7€) c’est toujours la même que j’utilise tous les jours.

Et pour le moment, personne ne m’a dit qu’une odeur nauséabonde émanait de moi. Après, si c’est le cas, fuyez pauvres fous (et dites le aussi bande de macaques sans plumes). Là aussi, je sais que ça peut avoir un impact sur la santé, renseigne toi bien. Mais personnellement, pour le moment, c’est la solution qui me correspond le mieux et qui m’empêche de produire des déchets. (Et entre nous, j’ai remis quelques fois du déo quand j’avais pas d’autres choix… Bah c’est désagréable. J’ai dit j’ai la peau pire sensible…)

Dans cette optique là, j’ai aussi essayé le shampoing et le savon en pavé. Ça ne marche pas pour moi. Enfin si ça fonctionne. J’vais pas te mentir. Mais ça ne me va pas. Mes cheveux ressemblent à de la paille (déjà au quotidien c’est compliqué, mais là…) et le savon, au bout de quelques jours dans la douche, ça me dégoûte un peu… Du coup, je recharge mes pots de shampoing, de savon et d’après shampoing en vrac ! Y a forcément un jour un déchet, mais l’impact est limité !

La prochaine étape dans ma transition de salle de bain, ça va être le dentifrice et la brosse à dents. Ainsi que le maquillage. J’ai une idée pour les 2 premiers, mais le maquillage… J’avoue que j’ai un peu plus de mal ! Si tu as des idées de je suis full preneuse !

Et toi ? Il y a t il des solutions auxquelles je n’ai pas pensé ? As-tu essayé le défi ? Veux tu te lancer ??

Bisous mon chat ! Merci d’avoir lu jusque là.

Plein de douceur.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *