Viens, on ne s’arrête pas et on va au bout du monde ensemble.

J’reprends la route, une journée, dans un bus plein d’amis, plein de rire encore une fois !

Direction : Le bout du monde !

C’est beau comme idée non ? Prendre des gens qui s’aiment, et voir le bout du monde ensemble. Moi j’trouve ça cool.

Sur la route, l’Afrique du Sud nous comble encore une fois, des montagnes qui finissent dans l’Océan, du Soleil et de la nature à perte de vue.

Alors on hit the road Jack, mais attention au Babouins ! Et qu’on croise des animaux sauvages encore et encore. (Chez nous ce sont des lapins, eux des autruches, des babouins… Tout est normal dans ce pays !)

 

On arrive à destination, on grimpe près du phare.. Et là, tu le vois comme il n’y a rien après ? C’est Cape Point. C’est la définition même du bout du monde !

Je n’ai pas grand-chose à te raconter, pas d’anecdotes, faut monter, près du phare, avoir une vue à couper le souffle. Les instagrameuses prendront des photos magnifiques, les mecs chercheront une bière à boire sur le promontoire, en profitant de la vue, toi t’es juste là, t’hallucine : Je suis à 12207 km de chez moi. Qu’est-ce que je fous sur ce gros caillou à surplomber la fin du continent ?

Mais ça vaut le coup quand même ces 12200km.

On remonte en voiture, et direction « The most South-Western Point Of the African Continent » communément appelé Cape of Good Hope. Pas de vue panoramique sur l’océan, pas de vue à couper le souffle, juste un panneau. Aussi simple que ça. Un panneau qui te dit qu’ici c’est la fin, le bout. Et en vrai, certains ont été déçu : Ouais c’est un panneau. Bah oui Cap’tain Obvious, mais dans un sens chaton c’est juste un bout de terre qui s’arrête. C’est aussi simple que ça. Des fois il ne faut pas faire de grands discours pour exprimer des choses simples.

 

La journée file… Et tu connais mon amour pour les animaux non ?

Et si on allait à Boulders Beach à Simon’s Town ? Oh oui les bébés manchots ! Sont-ils pas mignons ?

En plus ils se la coulent douce sur la plage ! Toi t’es sur un joli chemin en bois, au sec et eux restent sur leur plage de sable fin et de cailloux ronds. On ne les dérange pas, ils sont posés et toi ne t’es pas obligé de vérifier tout le temps qu’on ne te pince pas le cul pendant que tu prends une photo !

(Tu te souviens du disclaimer de la Garden Route pour les animaux ? Pareil ici t’as pas le droit de les toucher et les nourrir, juste les regarder, prendre en photos, admirer leur ride sur les vagues, et rire de leur démarche ridicule ! J’tai dit, c’est important pour moi… Même si c’est tentant de descendre faire une photo avec eux, s’il te plait laisse les tranquilles… )

 

Bon, et visite de mon premier amour ? L’Océan ? (Oui, j’en ai jamais assez, s’il te plait, si un jour tu m’amène en vacances, prends un billet vers l’Océan, Québec, j’espère que t’es prêt.)

Direction la plage (au nom impossible à écrire  du premier coup:) Muizenberg (Putain, mais en vrai j’sais jamais où mettre le I et le U et si c’est un M ou un N. Peuvent pas faire ça simple : Plage des maisons colorées ? Ou Plage des écureuils ? C’est facile ça ! Quoi que écureuil… j’ai mis du temps… OK reste sur Muizenberg Maurice.)

Petite Station balnéaire sympathique, c’est le berceau du surf en Afrique du Sud (ça y est tu comprends le lien de pourquoi j’aime autant cette plage ? Mais les vagues ce ne sont pas celles de Jeffrey’s Bay apparemment… Fudge)

C’est une plage sur False Bay (le nom de cette Bay est très simple : C’est là où les bateaux s’arrêtaient en pensant être arrivés à Cape Town, mais enfaite ce n’est pas la bonne : False Bay. Ils ne se compliquent pas la life au moins !) Bon enfin tu vois, une jolie plage, avec de jolies maisons colorées (qui sont plus instagramable à l’envers qu’à l’endroit, sauf si t’es une bombe et que tu arrives à poser convenablement sur les barrières, ce qui n’est pas mon cas ! Alors tu auras une photo de derrière, arrête de te plaindre).

On ne pose au soleil un petit peu, on profite du calme avant de retourner en ville… Des fois t’as vraiment pas envie de retourner à Cape Town et son agitation. Des fois de gros break ça fait du bien !

Pour finir une petite photo du groupe ! Comme tu peux le voir, il y avait un chanceux dans le lot !

 

 

Bisous chaton ! 

PS : Je m’excuse pour la qualité des photos… J’ai l’habitude de le faire avec mon téléphone mais j’ai comme qui dirait eu un petit soucis de vol… Du coup, je remplacerai peut être les photos plus tard… 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *